Almaty, les manifestants portent un calicot: « Nous sommes le peuple, nous ne sommes pas terroristes ». Amir Shaikezhanov

Almaty, les manifestants portent un calicot: « Nous sommes le peuple, nous ne sommes pas terroristes ». Amir Shaikezhanov

Kazakhstan : des voix d’opposants russes
3 min de lecture

Rubrique

Le Forum Russie libre a été créé en 2016 par un groupe de politiciens, d’universitaires, de journalistes et de personnalités culturelles de l’ex-URSS, afin de rassembler les partisans des valeurs démocratiques européennes, où qu’ils vivent, en Russie ou à l’étranger. Sa figure de proue est Garry Kasparov, ancien champion du monde d’échecs et l’un des opposants russes les plus en vue vivant à l’étranger. Nous reproduisons ici la déclaration du Forum sur les derniers événements tragiques au Kazakhstan, suivie d’une déclaration de Garry Kasparov.

NE TOUCHEZ PAS AU KAZAKHSTAN !

Déclaration du Forum Russie Libre condamnant l’intervention militaire du régime Poutine au Kazakhstan et exprimant son soutien au peuple kazakh. 6 janvier 2022.

Il y a peu, le Forum Russie libre a condamné la collusion des régimes de Poutine et de Loukachenko et a exprimé son soutien au peuple biélorusse, victime de cette collusion.

Le 5 janvier 2022, la solidarité des dictateurs post-soviétiques a atteint un niveau sans précédent — en fait, le régime Nazarbaev-Tokaev, renversé par le peuple du Kazakhstan, a demandé officiellement à l’OTSC (L’Organisation du traité de sécurité collective) d’envoyer des troupes dans son pays pour étouffer une révolution populaire spontanée. Et cette demande a été immédiatement satisfaite par ses « collègues ».

Les troupes de la Russie de Poutine, du Belarus de Loukachenko et d’autres États membres de l’OTSC se rendent au Kazakhstan, non pas pour le sauver d’une agression extérieure, mais pour écraser brutalement l’élan populaire. On peut donc affirmer qu’en 2022, l’OTSC est devenue un analogue du Pacte de Varsovie, sous l’égide duquel les troupes soviétiques ont été envoyées pour réprimer dans le sang les soulèvements populaires en Hongrie et en Tchécoslovaquie.

Le Forum Russie libre proteste dans les termes les plus forts contre l’utilisation des troupes russes pour réprimer les soulèvements populaires dans les pays étrangers.

Nous appelons les militaires russes à ne pas verser le sang des citoyens des pays voisins et à ne pas déshonorer l’armée et le drapeau russes par un nouveau crime du régime de Poutine contre les autres peuples, dont la responsabilité morale incombera à leurs compatriotes et descendants.

Nous apportons au peuple du Kazakhstan notre plein soutien moral dans sa lutte de libération et lui demandons de ne pas identifier le régime de Poutine et ses bouchers avec l’ensemble de la nation russe. Le cœur de tous les Russes épris de liberté est avec vous aujourd’hui, et comme les dissidents russes lors de l’invasion soviétique de la Tchécoslovaquie, nous nous adressons à vous avec la devise : « Pour votre et notre liberté ! »

Ne touchez pas au Kazakhstan ! A bas les régimes de Poutine, Loukachenko et Tokaev !

Des militaires russes arrivent à l'aérodrome d'Almaty. La chaîne Zvezda

Des militaires russes arrivent à l’aérodrome d’Almaty. La chaîne Zvezda, capture d’écran

L’OCCUPATION DU KAZAKHSTAN PAR LE KREMLIN A COMMENCÉ

Par Garry Kasparov

Les événements au Kazakhstan ont pris une tournure tragique — les rapports font déjà état de centaines de morts parmi les manifestants, et l’occupation de facto du pays par les forces dites de l’OTSC a commencé aujourd’hui, ce qui signifie en réalité le transfert d’une partie de la souveraineté du Kazakhstan au Kremlin.

Dans ce contexte, le comportement du dirigeant arménien Nikol Pachinian, qui assure la présidence tournante de l’OTSC, est honteux. Il a activement participé à la mise en œuvre du plan du dictateur russe d’occuper le Kazakhstan, devenant ainsi complice des massacres d’aujourd’hui. Pachinian est arrivé au pouvoir à la suite d’une révolution pacifique, ce qui rend ses actions particulièrement cyniques. La sécurité de son propre peuple ne peut être achetée au prix du sang d’autres peuples.

Pendant des années, les « pragmatiques » occidentaux nous ont parlé du Kazakhstan stable de Nazarbaev. Toutefois, n’oublions pas que la glorification de la « dictature éclairée » de Nazarbayev était souvent due à des intérêts vénaux. Aujourd’hui, en regardant des vidéos du massacre des manifestants, nous constatons une fois de plus que toutes les dictatures sont les mêmes — s’il y a une menace de perdre le pouvoir, les dictateurs sont prêts à exterminer leurs concitoyens par tous les moyens disponibles.

Un rappel à l’intention du « public russe libéral » qui attend, depuis trente ans, l’évolution du régime de Poutine : chaque année supplémentaire de maintien au pouvoir d’un dictateur entraîne un nombre toujours plus élevé de victimes lors sa chute.

Le 7 janvier 2022

Partager cet article

LinkedIn Reddit

À lire également