Le Pape devrait démissionner !

Par Epo

Le pape a récemment déclaré : « Je crois que les plus forts sont ceux qui voient la situation, pensent aux gens et ont le courage de hisser le drapeau blanc et de négocier […]. Quand vous voyez que vous êtes vaincu, que les choses ne marchent pas, ayez le courage de négocier. »

Bon, il est dans son rôle pacifiste. Rien à dire. La seule question, c’est pourquoi il n’a pas dit au Kremlin : « Le courage peut consister à arrêter de massacrer et de rentrer chez soi. »

epo avatar 1

Caricaturiste et dessinateur de presse. Epo est un pseudonyme.

Abonnez-vous pour recevoir notre prochaine édition

Toutes les deux semaines

Sur le même sujet

À propos du sommet de Washington : plaidoyer pour l’OTAN

Quel est l'avenir de l'alliance face à l’élection très probable de Donald Trump en novembre prochain, rescapé flamboyant d’un attentat contre lui ?

La « mission de paix » d’Orbán et l’UE

Viktor Orbán se positionne clairement comme un lien européen entre Poutine et Trump, malgré la désapprobation de l’UE.

Ne flanchons pas au dernier moment

L’économie russe, y compris son complexe militaro-industriel, montre des signes d’épuisement. Il serait fâcheux que les Occidentaux cèdent aux pressions des pacificateurs, alors que l’autocratie moscovite est elle-même au bout du rouleau.

La Russie : désinformation et ingérences. Entretien avec David Colon

Les efforts russes de désinformation sont démultipliés par le recours à l’intelligence artificielle. Pour combattre ce fléau, affirme l’expert, la société civile en Occident doit réfléchir à de nouveaux outils.

Les plus lus

Le deuxième front : comment la Russie veut saper le soutien occidental à l’Ukraine

La Russie mène un travail de sape auprès des Ukrainiens eux-mêmes, mais aussi en infiltrant les cercles de décision occidentaux, à Washington et dans les capitales européennes. Empêcher le soutien occidental à une victoire finale de l’Ukraine et décourager les Ukrainiens de se battre jusqu’à la victoire, tels sont les objectifs russes qu’analyse et dénonce notre autrice.

Réflexions sur l’attentat de Krasnogorsk

L’ampleur et l’atrocité de l’attentat de Krasnogorsk ont secoué le monde, en faisant ressurgir des images sanglantes d’autres...

Caroline Galactéros, porte-parole de Moscou ?

Comme beaucoup de pro-Poutine, Caroline Galactéros fait preuve d’une certaine prudence pour ne pas ouvertement défendre ce qui...

La réouverture du front Hamas-Hezbollah contre Israël : un diabolique jeu de poupées russo-iraniennes

La réouverture d’un front sanglant contre Israël par Hamas et le Hezbollah n’est pas une énième péripétie proche-orientale. La Russie, l’Iran et le régime de Damas sont à l’arrière-plan, avec des objectifs variés mais solidaires les uns des autres.