Les victimes oubliées

Par Epo

Le régime poutinien combat non seulement toute opposition politique, mais toute activité qui ne s’inscrit pas dans son projet national fascisant, anti-occidental, y compris toute propagande des « relations sexuelles non traditionnelles », ce qui rend « invisible » la communauté LGBTQ. D’autres groupes sont également persécutés, et notamment les Témoins de Jéhovah, considérés comme une « secte extrémiste ». Ils sont depuis quelques années des hors-la-loi, et sont condamnés à des peines de prison très sévères pour le moindre exercice de leur culte. Pourquoi ? Parce qu’ils refusent notamment le service militaire, grave crime en effet dans un pays militarisé !

epo fr

Caricaturiste et dessinateur de presse. Epo est un pseudonyme.

Abonnez-vous pour recevoir notre prochaine édition

Toutes les deux semaines

Voir également

Navalny, journal de prison (fin)

C’est avec une émotion particulière que Desk Russie a sélectionné quelques-unes des dernières publications d’Alexeï Navalny, selon un principe simple : donner à entendre sa voix la plus personnelle.

Ils ont tué le Mandela russe

Pour le journaliste russe exilé, la mise à mort d’Alexeï Navalny prive le pays de l’espoir d’une transition démocratique paisible. Car Poutine a définitivement adopté l’arbitraire le plus total.

Les plus lus

Le deuxième front : comment la Russie veut saper le soutien occidental à l’Ukraine

La Russie mène un travail de sape auprès des Ukrainiens eux-mêmes, mais aussi en infiltrant les cercles de décision occidentaux, à Washington et dans les capitales européennes. Empêcher le soutien occidental à une victoire finale de l’Ukraine et décourager les Ukrainiens de se battre jusqu’à la victoire, tels sont les objectifs russes qu’analyse et dénonce notre autrice.

La réouverture du front Hamas-Hezbollah contre Israël : un diabolique jeu de poupées russo-iraniennes

La réouverture d’un front sanglant contre Israël par Hamas et le Hezbollah n’est pas une énième péripétie proche-orientale. La Russie, l’Iran et le régime de Damas sont à l’arrière-plan, avec des objectifs variés mais solidaires les uns des autres.