Courrier des lecteurs du mois de juin 2024

Que ce soit pour réagir à un article, partager une expérience personnelle ou soulever un débat d’actualité, votre voix compte. Ce dialogue entre vous et notre rédaction est essentiel pour enrichir le débat public et offrir une diversité de perspectives. N’hésitez pas à nous écrire, votre avis nous intéresse !

Permettez-moi de reconnaître votre grande perspicacité pour les questions russes et de vous remercier pour vos analyses concernant le poutinisme et l’affreuse guerre que ce dictateur livre à l’Ukraine. Mais de grâce, ne prenez pas fait et cause pour des politiciens français opportunistes qui ont soutenu l’actuel président (F. Bayrou le soutient toujours). La gauche mérite davantage de confiance, et ne se résume pas à J.-L. Mélenchon. Il est probable que la ligne Glucksmann l’emportera, et je soutiens pour ma part un candidat (à Chartres, 1ère circonscription) qui a activement soutenu l’Ukraine jusqu’à présent. Les lecteurs de Desk, le public des rencontres dans les théâtres (bravo !), dont je fais partie, sont aussi ceux qui se sont engagés dans ce Nouveau Front populaire. Vous savez que nous avons dû être réactifs : ne nous condamnez pas par avance, s’il vous plaît, continuez de montrer le chemin.
Respectueusement,

— Chantal Vinet (adhérente de l’association des Ukrainiens en Centre Val de Loire)

Bonjour,
Je voudrais commenter mon désabonnement. Je me permets d’être en désaccord avec vous : « un sursaut démocratique aurait peut-être eu lieu, si diverses formations de gauche n’avaient pas formé, en un temps record, le Nouveau Front populaire » ; Un sursaut avec qui ? Les macronistes ou ce qu’il en reste avec le PS ?
Soyons sérieux. Pourtant le texte de la déclaration du NFP sur l’Ukraine devrait vous rassurer. On peut le regretter mais c’est ainsi, une coalition parlementaire ne se fait jamais sur la politique étrangère.
Adieu.
Cordialement,

— Jean-Marc Parodi. 

logo desk russie rond

Les articles de la rédaction

Abonnez-vous pour recevoir notre prochaine édition

Toutes les deux semaines

Voir également

Les plus lus

Le deuxième front : comment la Russie veut saper le soutien occidental à l’Ukraine

La Russie mène un travail de sape auprès des Ukrainiens eux-mêmes, mais aussi en infiltrant les cercles de décision occidentaux, à Washington et dans les capitales européennes. Empêcher le soutien occidental à une victoire finale de l’Ukraine et décourager les Ukrainiens de se battre jusqu’à la victoire, tels sont les objectifs russes qu’analyse et dénonce notre autrice.

Réflexions sur l’attentat de Krasnogorsk

L’ampleur et l’atrocité de l’attentat de Krasnogorsk ont secoué le monde, en faisant ressurgir des images sanglantes d’autres...