Un monde sans couleurs

Par Epo

Notre caricaturiste commente le verdict très lourd rendu contre Sacha Skotchilenko, une jeune artiste « coupable » d’avoir collé quelques étiquettes anti-guerre dans un supermarché russe. Mais Sacha est également lesbienne. Un grave crime dans ce pays homophobe qui vient d’adopter une loi contre la communauté LGBTQ : tous ses membres peuvent désormais être accusés d’ « extrémisme » et jetés en prison.

epo avatar 1

Caricaturiste et dessinateur de presse. Epo est un pseudonyme.

Abonnez-vous pour recevoir notre prochaine édition

Toutes les deux semaines

Voir également

Le ressentiment russe

Dans les réseaux sociaux russes, on entend à nouveau des cris de sinistrés. Non, ce n'est pas à cause des répressions politiques ou de la guerre en Ukraine — ce sont les cris de ceux qui souffrent des années 1990.

Les plus lus

Le deuxième front : comment la Russie veut saper le soutien occidental à l’Ukraine

La Russie mène un travail de sape auprès des Ukrainiens eux-mêmes, mais aussi en infiltrant les cercles de décision occidentaux, à Washington et dans les capitales européennes. Empêcher le soutien occidental à une victoire finale de l’Ukraine et décourager les Ukrainiens de se battre jusqu’à la victoire, tels sont les objectifs russes qu’analyse et dénonce notre autrice.

Réflexions sur l’attentat de Krasnogorsk

L’ampleur et l’atrocité de l’attentat de Krasnogorsk ont secoué le monde, en faisant ressurgir des images sanglantes d’autres...