Un monde sans couleurs

Par Epo

Notre caricaturiste commente le verdict très lourd rendu contre Sacha Skotchilenko, une jeune artiste « coupable » d’avoir collé quelques étiquettes anti-guerre dans un supermarché russe. Mais Sacha est également lesbienne. Un grave crime dans ce pays homophobe qui vient d’adopter une loi contre la communauté LGBTQ : tous ses membres peuvent désormais être accusés d’ « extrémisme » et jetés en prison.

Caricaturiste et dessinateur de presse. Epo est un pseudonyme.

Abonnez-vous pour recevoir notre prochaine édition

Toutes les deux semaines

Voir également

Poutine — l’homme qui a fait échouer la Russie

La génération actuelle en Russie ne saisit peut-être pas pleinement l'ampleur du désastre. Pourtant, Poutine a déjà infligé une blessure historique à son propre pays.

Témoignage de la Russie profonde, gangrenée par la corruption et la violence

Lecture de Russie, mon pays bien-aimé de la célèbre journaliste russe Elena Kostioutchenko, paru chez Noir sur Blanc.

Les plus lus

Le deuxième front : comment la Russie veut saper le soutien occidental à l’Ukraine

La Russie mène un travail de sape auprès des Ukrainiens eux-mêmes, mais aussi en infiltrant les cercles de décision occidentaux, à Washington et dans les capitales européennes. Empêcher le soutien occidental à une victoire finale de l’Ukraine et décourager les Ukrainiens de se battre jusqu’à la victoire, tels sont les objectifs russes qu’analyse et dénonce notre autrice.

La réouverture du front Hamas-Hezbollah contre Israël : un diabolique jeu de poupées russo-iraniennes

La réouverture d’un front sanglant contre Israël par Hamas et le Hezbollah n’est pas une énième péripétie proche-orientale. La Russie, l’Iran et le régime de Damas sont à l’arrière-plan, avec des objectifs variés mais solidaires les uns des autres.