Photo : page Facebook de Vassil Ryabko

Photo : page Facebook de Vassil Ryabko

Hommage à Anton Khroustalev
1 min de lecture

Rubrique

Comment ressentir ce que vivent les Ukrainiens ? Qui sont ces jeunes gens qui se battent contre l’invasion, protègent les villes, aident les civils ? Nous publions un post sur Facebook de Vassil Riabko, un musicien de Kharkiv. Ce jeune bénévole chargé des évacuations de la population civile des quartiers particulièrement pilonnés raconte, en quelques mots, la mort tragique d’un autre jeune Ukrainien, Anton Khroustalev.

Aujourd’hui sur Saltivka, lors d’un voyage d’évacuation, mon ami et conducteur de bus, le bénévole Anton Khroustalev a été tué.

Je suis vivant, même pas blessé.

Cela s’est produit pendant le bombardement d’un quartier paisible par des Grads [systèmes de lance-roquettes multiples]

C’était une sortie ordinaire.

J’étais plus proche de l’immeuble, je n’ai pas été touché.

Je ne connaissais Anton que depuis deux semaines, mais il était devenu un véritable ami pour moi.

C’était quelqu’un de bien, un pacifiste, il s’est joint à nous volontairement, il voulait aider les gens.

Nous avons évacué plus de 300 personnes, transporté des médicaments et de la nourriture, aidé la défense territoriale.

Il parlait russe et était un ouvrier ordinaire de l’usine de tracteurs.

S’il n’est pas maintenant au paradis, je ne sais pas qui en est digne.

Aujourd’hui il a été tué par le « monde russe ». Par ces salopards qui sont venus nous « libérer ».

Nous avons eu beaucoup de pain à distribuer aujourd’hui.

Il était un pacifiste, il ne voulait pas se battre.

Il aidait le peuple.

Brûlez en enfer, salopards ! Vous allez répondre de tout !

P. S. Il était père d’une petite fille.

Publié en ukrainien sur la page Facebook de Vassil Riabko, le 16 mars 2022

Partager cet article

LinkedIn Reddit

À lire également